Des cours de futur(s)

Mathieu Baudin

Loin de l’idée d’écrire le futur ou de le prédire, les cours de Futur s’attachent à ouvrir les imaginaires des jeunes pour leur permettre d’inventer leur vie, de se projeter dans des avenirs souhaitables, les libérant ainsi du pessimisme ambiant et de la désespérance que l'on constate plus encore chez les adolescents.

Choisir sa vie en donnant les moyens, dès le plus jeune âge, de transformer la réalité du monde avec des cours de Futur. Et transmettre ainsi aux enfants que "Demain sera profondément ce que vous voudrez en faire".

Mathieu Baudin

QUI EST CONCERNE ?

Mis en place pour des enfants à partir du CM2, mais aussi à destination d’adolescents et de jeunes, sous forme de cours régulier (mensuels), sur une année. 

MON IDEE

C’est au quotidien que nous nous servons de l’Histoire pour éclairer le présent. Et si, avec des enfants… nous faisions le même travail en regardant vers le futur ? Les mettant ainsi en situation d’expérimenter leurs idées. Les conduisant alors en “zone de haute pression de l’imaginaire”.
 

C’est l’histoire du futur pour libérer le présent !

 

Équivalent des cours de philosophie au service du temps présent, les cours du futur permettent aux enfants dès leur plus jeune âge de libérer leurs imaginaires à partir de méthodologies bien définies, inspirées de la prospective des souhaitables.

Après cette période de confinement, la question du temps est au cœur des préoccupations. Approche plus que manuel du futur, les cours de futur(s) contribueraient réhabiliter le temps long dans les décisions présentes.

COMMENT CA FONCTIONNE ?

S'appuyant sur les méthodes de prospective - que l’on peut aussi définir d’"attitude qui en ouvrant les futurs permet de libérer le présent” - pour questionner ce que les enfants/adolescents/jeunes veulent voir advenir, le principe consiste donc à aller regarder parmi :

1. Les uchronies du futur
Méthode utilisant l’écriture, les débats ou autres, et consistant à partir des désirs de futurs souhaitables en… 2040, 2050, de faire apparaître les convergences entre les récits de chacun, et de se poser la question du « comment y sommes-nous arrivés ? », puis de raconter l’histoire de(s) changement(s) advenus, partant du point d’arrivée en revenant sur les étapes qui l’ont rendu possible (technique appelée "back-casting")

2. Les championnats des souhaitables
Méthode d’animation, à partir de quatre cartes représentant des réalités du monde d’aujourd’hui et des adjectifs présumés du monde de demain, où chaque groupe de joueurs invente et présente à l’assemblée un projet innovant, créatif et souhaitable (kit téléchargeable gratuitement sur le site de l’IFs).

 

3. Les Manuels du futur
A écrire encore, ces manuels génériques ou thématiques, partant d’un signal faible en 2020 mais mis à l’échelle de la réussite en 2040 ( fait historique, économique ou culturel comme la mise en place en mars 2029 du Parlement des choses au niveau européen par exemple.) seront utilisables dans les écoles.

 

Des méthodes évidemment portées différemment par chaque professeur selon son profil, son style et sa matière (philo, art plastique, biologie, etc.). Soit autant de méthodes que de professeurs du futur.

Mais quelles que soient les différentes adaptations, la méthode comporte des étapes majeures:

  1. Lecture du temps présent : Cartographie de l'existant (lecture du monde, en prenant le temps de la complexité)

  2. Les souhaitables : Formulation de l'expression de la volonté, de ce qui pourrait advenir

  3. Convergences : Partage de cette volonté au sein du groupe d’élèves, et observation des convergences 

  4. Comment en est-on arrivé là

LES RAISONS D'Y CROIRE

...

Certains outils existent déjà.

Si l’idée n’a pas été expérimentée en tant que telle – du moins à notre connaissance – elle pourrait ressembler à des initiatives existantes dans les pays nordiques (le phenomenum-based learning finlandais ) et du côté du "design thinking”. Ainsi, au Danemark, des “cours d’idées” (“I.D.” de Thomas Blackman) ont été expérimentés avec des classes de 4ème pour stimuler la créativité et la réflexion créative des élèves. Ils y apprennent à trouver leurs désirs intérieurs et à l’utiliser pour développer une idée unique.

 

C’est ainsi que, lors d’un exercice, des élèves dont le besoin était la sécurité et l’unité, ont monté un projet sur l’organisation de repas en commun pour des personnes seules. Le point de départ de l’expérience était de se demander si l’école crée actuellement les personnes dont nous aurons besoin à l’avenir…

POUR ALLER PLUS LOIN

Quelques pistes et idées…

  • Former une communauté de volontaires qui challengent l’idée

 

  • Mener l'expérimentation avec des professeurs sur des terrains variés: en ZEP, milieu favorisé, rural, montagne, DOM-TOM, différentes régions... dans une biodiversité culturelle, pour observer les convergences. D'abord en France, puis en francophonie dans un second temps. Dans le second temps de l'extension de l'expérimentation aux pays francophones, solliciter l'aide de l'Alliance Française

  • Se rapprocher de l’Académie des sciences morales et politiques (Institut de France)

 

  • S’inspirer de l’expérience de François Taddei lorsqu’il a monté le CRI, utilisant un bureau vide sur lequel il a marqué “CRI”, et commençant à faire des séminaires avant de s’étendre progressivement et très spontanément dans l’université, puis y faire des symposiums (CRI Paris V Descartes). Une aventure lancée et montée avant même d’avoir avalisé / formalisé le CRI

  • Enfin, nous regardons souvent ceux qui font des pas de côté comme des voies de sortie de crises, perception renforcée dans la conjoncture actuelle. Un retour sur l’histoire des innovations serait opportun pour montrer les pas de côté et la vertu des tentatives, même quand elles aboutissent sur des échecs (voir les Mardis de l’innovation, animés par Marc Giget au CNAM depuis des années). Permettrait aussi de "rendre la vie plus facile aux innovateurs"

BIO

Historien-prospectiviste, Mathieu BAUDIN est directeur de l’Institut des Futurs souhaitables. Entouré d’une équipe d’une centaine d’experts et d’artistes, il organise et anime des explorations intellectuelles ou Lab Sessions pour mieux se repérer et se projeter dans le monde de demain. Ancien directeur du Collège des Hautes Etudes en Développement durable (CHEE&DD), enseignant (CNAM, Ecole Centrale, HEC), TEDx speaker et organisateur, chroniqueur TV sur France 2, il voyage depuis plus de 20 ans entre passé, présent et futur pour imaginer demain à l’aune de ce qu’il pourrait être de mieux. Son nouveau livre « Dites à l’Avenir que nous arrivons » aux Editions Alisio paraîtra à l’été 2020.

copyleft 2020 par CQFD - Ce Qu'il Faut Développer.

Incubé-Infusé à l'Institut des Futurs souhaitables

SUIVEZ-NOUS SUR : 

  • Facebook
  • LinkedIn Social Icône